Melchizedek

melchizedek depliant 2012

Melchizedek est un crâne en Cristal de roche brésilien et contemporain.
Pourquoi un tel objet d’art est-il sculpté aujourd’hui et que représente-t-il ?
Qu’est-ce qu’un crâne en Cristal ?
Le Crâne en Cristal est, d’un point de vue archéologique, l’ artefact le plus mystérieux et le plus fascinant qui nous soit jamais parvenu. Il associe la forme d’un crâne humain aux merveilleuses propriétés du cristal de roche.

Le cristal de roche ou cristal de quartz
Le cristal de roche (quartz très limpide et résistant) fait aujourd’hui partie de notre vie. Le coeur de nos ordinateurs, où toute information est stockée, est une petite puce en cristal de silicium (un des composants du quartz avec l’oxygène). Cette puce utilise les propriétés uniques du cristal de roche pour stocker les informations. Id des téléphones portables, satellites, toute notre technologie moderne…
Le cristal est aujourd’hui élevé industriellement pour répondre à nos besoins, mais cette culture part toujours de cristaux de roche purs naturels.

La forme du crâne
Les crânes sont le premier symbole de mort pour certains, un symbole de connaissance pour d’autres, une icône puissante dans les vocabulaires visuels des cultures partout dans le monde.

La tradition Maya associe étroitement ce symbole à l’esprit, à l’intelligence et à la connaissance humaine. Elle considère le cerveau et non le coeur, comme le centre de l’être humain. D’autre part, les Mayas et les antiques tribus d’Amérique centrale avaient de la mort une compréhension différente de la nôtre. Pour eux la mort n’était pas un point final. Ce n’était pas une chose effrayante, mais plutôt une chose à laquelle on aspirait, une chance de passer dans une autre dimension, de rejoindre le monde des esprits des ancêtres.

Le Crâne de Cristal associe donc la forme du crâne aux merveilleuses propriétés du cristal de roche pour symboliser et pouvoir mémoriser la grande connaissance universelle et l’histoire de l’humanité.

La légende maya des 13 Crânes de Cristal
Selon une vieille légende Maya, il existe 13 Crânes de Cristal anciens, de la taille de crânes humains, aux mâchoires articulées, dont on raconte qu’ils parlent ou chantent. Ces Crânes renfermeraient d’importantes informations sur les origines de l’humanité, sur sa finalité et son destin, ainsi que les réponses à quelques uns des grands mystères de la vie et de l’Univers.
On assure que ces informations sont non seulement importantes pour l’avenir de la planète, mais essentielles pour la survie même de l’humanité.

Un jour, selon cette prophétie, tous les Crânes de Cristal seront réunis pour que l’espèce humaine puisse accéder à leur sagesse collective. Mais il faudra d’abord qu’elle ait suffisamment évolué, moralement et spirituellement, afin de ne pas abuser de ce grand savoir.

Les Mayas et les Crânes : Les Mayas sont considérés par la plupart des autres tribus indiennes non seulement comme les « gardiens des crânes », mais aussi comme les « gardiens du temps ».
La tâche qui leur a été confiée voici plusieurs milliers d’années était de marquer le passage des jours et d’informer les autres tribus quand le moment propice serait venu de préparer les peuples à la connaissance qui jaillirait par la réunion des Crânes de Cristal. Selon ces gardiens des jours Mayas qui pratiquent encore les anciennes coutumes, le temps est venu de libérer la connaissance des crânes dans le monde.
Le Message des Crânes
Voici l’histoire et le message des crânes selon les descendants actuels des peuples amérindiens

« Au commencement, il existait 12 mondes où une vie humaine était présente. La Terre était appelée « la Planète des Enfants ». Les onze autres mondes ont rassemblé leurs connaissances dans une sorte d’ordinateur holographique, les Crânes de Cristal. Ces « Anciens » ont amené ces crânes sur Terre et ont fait don de la connaissance aux hommes. Ils aidèrent les hommes à construire quatre grandes civilisations : Lémurie, Mu, Mieyhun et l’Atlantide. Les 13 crânes étaient conservés dans une pyramide appelée « L’Arche ».
Plusieurs civilisations ont été les gardiennes de l’Arche : Les Olmèques puis les Mayas et enfin les Aztèques. Ces derniers en auraient fait un mauvais usage.
Les crânes furent dispersés par les prêtres aztèques après la conquête espagnole. Ils devaient rester séparés car leur pouvoir collectif était trop puissant pour être utilisé avec sagesse par l’homme. »